Tout savoir sur le bouturage de rosier

Tout savoir sur le bouturage de rosier

Si vous désirez multiplier votre rosier, différentes solutions sont possibles. Le bouturage reste tout de même une des meilleures solutions et une des plus efficaces. Dans cet article, nous vous proposons notamment d’en découvrir plus sur cette technique.

Le choix de la tige du rosier

Vous allez devoir sélectionner une tige présente sur le rameau. Nous vous recommandons de choisir une tige qui a tout particulièrement bien fleurie cette année-là. Faites bien attention à ce que cette tige ne soit pas atteinte par une quelconque maladie.

La préparation

Sur la tige que vous avez sélectionné, vous allez conserver uniquement 15 à 20 cm de cette dernière. Il vous suffit pour cela de couper la partie haute. N’oubliez pas d’ôter toutes les feuilles ainsi que les épines sans pour autant abîmer les bourgeons.

La réalisation du bouturage

Commencez par tremper votre bouture dans l’eau et dans l’hormone de bouturage. Munissez-vous ensuite d’un pot que vous allez remplir de terreau léger et installez vos boutures. Il est important de maintenir l’humidité pour que vous boutures de rosier puissent parfaitement se développer. Pour cela, il vous suffit de placer votre pot sous une cloche, dans une serre ou dans une véranda. Sachez tout de même que nous recommandons tout de même de placer chaque bouture de manière individuelle. Dans tous les cas, protégez vos boutures de la saison hivernale, car le froid et le gel lui seront fatales.

Attention à la reproduction !

Il faut savoir que les rosiers constituent une véritable industrie et que de grands créateurs sont présents dans ce milieu comme Guillot ou encore Meilland. Lorsqu’une rose est créée, cette dernière doit être déposée. Cela permet notamment de contrôler la reproduction des espèces. Vous pouvez donc utiliser le bouturage de rosier uniquement pour un usage privé, mais jamais pour de la commercialisation.

A découvrir aussi : Comment faire une bouture de rosier avec Ma Petite Jardinerie ?